Genève-Champel

Services

Gare ouverte entre 04h45 et 00h30

 

Automate billets CFF

Parking à vélo

Magasin d'alimentation

 

Retrouvez plus d'informations ici

 


 

Personnes en situation de handicap

Ist die Anlage an das Handicap angepasst ?Gibt es einen Helpdesk ?
Handicap Moteur
Ja
Helpdesk nicht verfügbar
Handicap Visuel
Ja
Helpdesk nicht verfügbar
Handicap Auditif
Ja
Helpdesk nicht verfügbar
Handicap Mental
Ja
Helpdesk nicht verfügbar

Retrouvez plus d'informations ici

 


 

Pôle d'échanges

 

La gare de Genève-Champel est desservie par plusieurs lignes :

 

Léman Express : Lignes L1 à L4 vers Genève et Coppet d’une part, vers Annemasse, Evian-les-Bains, Annecy et St-Gervais-les-Bains-Le Fayet d’autre part.

Le réseau Transports Publics Genevois (TPG) : Lignes 1, 3, 5, 7, 35

© État de Genève

 


 

Activités

Située à 7 minutes à pied de la halte de Genève-Champel, cette tour est édifiée en 1877 pour le compte de David Moriaud, promoteur des bains thérapeutiques de l’Arve, fondés à proximité en 1874. Objet singulier, la tour de Champel a de quoi intriguer. Est-ce par exemple un fragment réchappé d’un édifice plus vaste ? Avec son mur en ruine, son échauguette et ses créneaux, elle fait jaillir dans l’esprit du promeneur la question de son origine. Rénovée dans les années 80, la tour offre une vue à 360° sur le Salève, les Alpes, le Jura et la ville de Genève.

 

© Lémanis

Le Muséum d’histoire naturelle de Genève est le plus grand musée d’histoire naturelle de Suisse et le plus visité de Genève avec chaque année 300 000 visiteurs. C’est aussi une vénérable institution qui s’apprête à fêter l’année prochaine ses 200 ans.

 

©Philippe Wagneur MHN

Retrouvez plus d'informations et d'activités ici

 


 

Le saviez-vous ?

C’est vers la fin du 18ème siècle que l’on découvre les bienfaits de l’eau de l’Arve. La propriété de Beau-Séjour est alors transformée en station et on y construit l’hôtel du même nom, un établissement d’hydrothérapie luxueux avec 200 chambres. L’institution accueille des personnes célèbres, tel que l’écrivain Guy de Maupassant ou le compositeur Camille Saint-Saëns. Bains, douches, vapeurs et fumigations, l’eau de l’Arve est exploitée sous toutes ses formes.

L’Arve, rivière transfrontalière est alimentée par les glaciers du massif du Mont-Blanc. Afin de sauver la rivière des dégâts de l’exploitation humaine, les collectivités des deux côtés de la frontière se sont unies au sein du Contrat de la rivière de l’Arve. Ce premier accord du genre permet de coordonner les actions de préservation de la rivière sur territoires suisse et français et de les mener avec cohérence.

Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) sont situés à 5 minutes à pied de la gare de Genève-Champel.

La station Genève-Champel offre une liaison souterraine directe pour les piétons désirant se rendre en consultation ou en visite aux HUG, via un tunnel équipé d’une chaussée roulante, traversant une ancienne cave dont l’origine est encore un peu méconnue.

 

Le groupement Ateliers Jean Nouvel, en charge du concept architectural des nouvelles gares CEVA, les a habillées de lumière. Bien qu’elles soient toutes de formes et de tailles différentes, les gares ont été unifiées à travers un même matériau : la brique de verre. Ainsi, elles sont reconnaissables au premier coup d’œil ! Utilisé comme élément de paroi, de plancher ou de toiture, ces briques laissent filtrer la lumière naturelle.

« Mire » est un programme d'art public imaginé par le Fonds cantonal d’art contemporain (FCAC) en collaboration avec le Centre d'Art Contemporain de Genève et l'office de l'urbanisme, avec la coopération des CFF. D’une ampleur sans précédent, il permet la diffusion d’œuvres d’images en mouvement dans l’espace public.

Le projet consiste en un parcours artistique d’œuvres audiovisuelles d’artistes suisses et internationaux, intégrées dans l’architecture des gares de Jean Nouvel.

Mire est unique de par son orientation autour d’œuvres vidéo sur une ligne de transport. Pour la première fois, un tel dispositif accueille une programmation renouvelée sur une période de dix ans, à des rythmes variables. Il s’agit ainsi d’une forme de construction évolutive et en images de l’espace des gares.

Oeuvre de  Kahlil Joseph, NOW BROADCASTING: BLKNWS, installation vidéo, 2018-en cours. Œuvre présentée pour la première fois à la Biennale de l'image en mouvement au Centre d'Art Contemporain Genève en 2018. La version de BLKNWS pour Mire a été produite par le Fonds cantonal d'art contemporain, Genève.

 

© Serge Frühauf


 

Une remarque, un lieu à faire découvrir ?  

Contactez-nous