Horaires et trafic

Le réseau Léman Express subit des perturbations depuis environ une semaine. Sur les 240 trains qui circulent quotidiennement, certains sont retardés voire annulés. Conscientes des problèmes rencontrés, les entreprises ferroviaires mettent en place les mesures nécessaires pour normaliser la situation au plus vite et permettre aux voyageurs de profiter d’une offre stable et en toute sécurité.

Des mesures communes, correctives et rapides seront appliquées et testées  afin de limiter fortement le nombre de trains supprimés et améliorer progressivement la qualité et la fiabilité de l’offre.

Les équipes Lémanis, en collaboration avec les CFF et la SNCF, entendent l’insatisfaction des voyageurs et tiennent à les informer que les problèmes sont identifiés et les équipes mobilisées pour trouver les solutions au plus vite et ainsi parvenir à un service de qualité. Les entreprises ferroviaires remercient les voyageurs de leur patience et s’excusent pour les désagréments rencontrés.

Dans cette phase délicate de mise en service intégrale du Léman Express, les voyageurs peuvent aussi emprunter, toutes les 30 minutes, les trains RegioExpress (RE) entre Annemasse et Coppet (toutes les 30 minutes du lundi au vendredi et toutes les heures le week-end). Ces trains RE desservent les gares de Genève-Eaux-Vives, Lancy-Pont-Rouge et Genève-Cornavin, et font partie de la tarification Léman Pass et Unireso.

Les trains Léman Express sont prévus en composition double (train plus longs) aux heures de pointe.

Certains trains sont réduits en composition simple (train plus court) afin de venir en remplacement d’un train en panne, et ainsi maintenir le trafic. Les trains à compositions simples sont privilégiés afin que les pannes rencontrées puissent rapidement être traitées par les centres de maintenance. Lorsque toutes les rames sont disponibles, les trains à compositions doubles (train plus longs) sont de nouveau introduits. Cette mesure permet d’éviter la suppression d’un train, la priorité étant d’assurer le trafic à l’horaire annoncé et en toute sécurité.

Prenons l’exemple d’un train « X » au départ de Genève, à destination de Coppet. Le train « X » subit un aléa à Versoix, les voyageurs sont invités à descendre pour emprunter le train suivant. Le train « X » n’arrive donc pas destination et ne peut, par conséquent, pas repartir depuis Coppet comme prévu, ce train est donc supprimé.

L’infrastructure en voie unique sur une grande partie du réseau Léman Express impose certaines contraintes liées à la sécurité ferroviaire. Dans cet exemple, deux solutions sont proposées : la mise à disposition d’un train de réserve ou la suppression d’une unité double pour venir couvrir cette suppression de train. Des trains de réserve viennent remplacer les trains supprimés, néanmoins ils ne parviennent pas à combler toutes les perturbations. Pour rattraper le retard sur la ligne, des mesures ponctuelles d’exploitation sont mises en place, telles que la suppression d’un train ou la non desserte de certains arrêts, afin de ne pas accentuer la perturbation. Afin d’assurer le trafic à l’horaire et en toute sécurité, certains trains sont donc annulés ou réduits en composition simple

L’un des défis du Léman Express est de faire circuler sur le même réseau transfrontalier deux types de trains de deux constructeurs différents, situation inédite en Europe. Les rames de la flotte Léman Express sont les seules autorisées à circuler sur les deux réseaux français et suisses mais ont nécessité des adaptations techniques importantes et complexes pour pouvoir rouler sur l’ensemble du réseau. Cette flotte est  testée depuis septembre 2019, mais des rodages sont encore en cours.

Les équipes du Léman Express relèvent un challenge technique et technologique afin de faire circuler 240 trains chaque jour avec deux systèmes ferroviaires différents, deux types de matériels différents et des processus propres à chaque entreprise. Ce concept franco-suisse particulièrement complexe impose une phase d’adaptation nécessaire pour relever ce challenge technique et technologique, unique en Europe.

Télécharger les fiches horaires

 

Coppet - Annemasse

Du lundi au dimanche, de 5h à 00h30 : un train toutes les 15 minutes
Les nuits de vendredi et samedi :  un train chaque heure, toute la nuit, entre 00h30 et 5h00
.

Les trains RegioExpress sont prolongés jusqu’à Annemasse depuis Saint-Maurice, Vevey et Lausanne (arrêt à Lancy-Pont-Rouge et Genève-Eaux-Vives), avec un train toutes les 30 minutes, du lundi au vendredi et un train par heure le week-end.

 

Annemasse – Evian-les-Bains – Annecy – St-Gervais-les-Bains-Le Fayet

Une relation par heure, dans les deux sens, et deux relations par heure, aux heures de pointe.
Les relations sont directes ou en correspondance (Annemasse ou La Roche-sur-Foron) avec les TER, les cars TER ou les cars Léman Express.

 

Coppet – Genève

Un train toutes les 15 minutes du lundi au samedi et toutes les 30 minutes le dimanche.

 

Genève – La Plaine

Du lundi au samedi : un train toutes les 30 minutes, puis toutes les heures en soirée. Le dimanche, un train toutes les heures.

 

Genève – Bellegarde (Ain)

Du lundi au vendredi : toutes les heures, aux heures de pointe.